gentillet

gentillet

gentillet, ette [ ʒɑ̃tijɛ, ɛt ] adj.
XVIe; de 2. gentil
Assez gentil; petit et gentil. C'est gentillet ce petit jardin. mignonnet.
Plutôt péj. Agréable mais insignifiant. Un roman gentillet.

gentillet, gentillette adjectif (de gentil 1) Qui est gracieux, mignon : Un enfant gentillet. Qui est assez agréable, plaisant, mais sans grande portée (souvent péjoratif) : Un film gentillet.gentillet, gentillette (synonymes) adjectif (de gentil 1) Qui est gracieux, mignon
Synonymes :
- mignonnet (vieux)

gentillet, ette
adj. Assez gentil.
Coquet, mignon.

⇒GENTILLET, -ETTE, adj.
Assez gentil. Comment qu'c'est-il votre nom? Prudence? Eh, gentillet! (BENJAMIN, Gaspard, 1915, p. 16).
[En parlant d'un enfant ou d'une femme] Ils choisirent une petite fille de quatre ans, dûment vaccinée et déjà toute gentillette (STENDHAL, Lamiel, 1842, p. 39). Ces femmes, ou brunettes ou blondinettes et généralement gentillettes, ont une distinction, mais pas une distinction de grande dame (GONCOURT, Journal, 1887, p. 680). La directrice, notamment, se désole de son union stérile et elle adopte, du cœur, tous les bambins gentillets (FRAPIÉ, Maternelle, 1904, p. 35).
[P. méton. du subst.] Toi, dont la grâce gentillette, En me ravissant la raison, Sut charmer ma jeune saison, Adieu Suzon! (M.-A. DÉSAUGIERS, Chansons et poésies diverses, Les Inconvéniens de la fortune, Poulet, 1812, t. 2, p. 161).
Emploi subst. masc.
[désignant une pers.] Vous avez raison, mon gentillet, amusez-vous avec les dames de haut parage (DRUON, Poisons couronne, 1956, p. 193).
à valeur de neutre. Son observation a une tendance à sortir du gentillet pour monter à la grande, à la sévère, à la brutale observation (GONCOURT, Journal, 1883, p. 267).
Dans le domaine des arts, souvent avec une nuance dépréciative. Après quelque vingt ans et plus, on a vu paraître sous le nom d'Auguste Barbier, dans la Revue Française et ailleurs, de petits vers hésitants, faiblets, puérils, gentillets, florianesques et tout à fait naïfs (SAINTE-BEUVE, Portr. contemp., t. 2, 1869-71, p. 241). Un étonnant paysage de Rousseau, Le Marais dans les Landes, paysage qui fait paraître simplement gentillets les Daubigny, les Troyon et autres (GONCOURT, Journal, 1886, p. 619).
Prononc. et Orth. : [], fém. [-]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1550 (FR. SAGON, Blason du pied, ds A.-M. SCHMIDT, Poètes du XVIe s., p. 344 : pied gentillet), ex. isolé; à nouv. ds la 1re moitié du XIXe s., 1842 (STENDHAL, loc. cit.). Dér. de gentil2; suff. -et.

gentillet, ette [ʒɑ̃tijɛ, ɛt] adj.
ÉTYM. XVIe; de 2. gentil.
1 Assez gentil, assez agréable; petit et gentil. Mignon, mignonnet. || C'est gentillet, ce petit jardin. || Une frimousse gentillette.(Personnes; surtout enfants). || « Une petite fille de quatre ans, dûment vaccinée et déjà toute gentillette » (Stendhal, Lamiel, p. 39, in T. L. F.). || « Bambins gentillets » (Léon Frappié, la Maternelle, in T. L. F.).Une allure, une élégance gentillette.
2 Agréable mais insignifiant. || Un roman gentillet. || C'est de la poésie, de la musique gentillette.N. m. || Le gentillet.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • GENTILLET (I.) — GENTILLET INNOCENT (mort en 1595?) Publiciste, originaire du Dauphiné. Gentillet grandit dans la Réforme. Avocat, puis parlementaire, il est au fait des affaires au moins provinciales et rédige un certain nombre de libelles comme il en foisonna:… …   Encyclopédie Universelle

  • Gentillet — Porté dans le Sud Ouest (64, 65), c est en principe un diminutif de Gentil (voir ce nom), peut être utilisé comme nom de personne. A noter cependant l existence d un hameau appelé Gentillet à Condom (32). Autres dérivés de Gentil : Gentillaud,… …   Noms de famille

  • Gentillet — (spr. Schangtitlich), Innocenz, geb. zu Vienne in der Dauphiné, studirte die Rechtswissenschaften u. floh nach der Bluthochzeit nach Genf, wo er als Advocat prakticirte; nach dem Frieden von 1576 wurde er Vorsitzender des Rathes in Die u. bald… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • gentillet — gentillet, ette (jan ti llè, llè t , ll mouillées) adj. Terme familier. Assez gentil. ÉTYMOLOGIE    Diminutif de gentil …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • GENTILLET, ETTE — adj. Qui est assez gentil …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Innocent Gentillet — Innocent Gentillet, né en 1535 et mort le 23 juin 1588, est un avocat et théologien français. Huguenot modéré, avocat puis parlementaire, il est exilé à Genève après le massacre de la Saint Barthélemy, puis rentre en France après l édit …   Wikipédia en Français

  • gentillette — ● gentillet, gentillette adjectif (de gentil 1) Qui est gracieux, mignon : Un enfant gentillet. Qui est assez agréable, plaisant, mais sans grande portée (souvent péjoratif) : Un film gentillet. ● gentillet, gentillette (synonymes) adjectif (de… …   Encyclopédie Universelle

  • Le Prince — Il Principe ou De Principatibus Pour les articles homonymes, voir Prince et Leprince. Le Prince …   Wikipédia en Français

  • gentil — 1. gentil [ ʒɑ̃ti ] n. m. • 1488; lat. gentiles « étrangers, païens » ♦ Hist. relig. Nom que les juifs et les premiers chrétiens donnaient aux païens. ⇒ infidèle; gentilité. Saint Paul, l apôtre des gentils. gentil 2. gentil, ille [ ʒɑ̃ti, ij ]… …   Encyclopédie Universelle

  • St. Bartholomew's Day massacre — Painting by François Dubois, a Huguenot painter born circa 1529 in Amiens, who settled in Switzerland. Although Dubois did not witness the massacre, he depicts Admiral Coligny s body hanging out of a window at the rear to the right. To the left… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”